Jardiner éco-responsable

Face à l’urgence climatique, la réduction des déchets fait partie de ces nouvelles pratiques à adopter pour préserver nos ressources naturelles. Nos jardins constituent aussi des lieux de transition écologique. Découvrez des alternatives pour une gestion raisonnée.

Gazons alternatifs

Un beau gazon, dense et vert, fait rêver de nombreux jardiniers. Il nécessite beaucoup d’arrosage et d’entretien (tonte régulière, fertilisation). Pas très écologique, donc. Le lippia ou le gazon de mascareigne sont deux exemples de végétaux couvre-sols qui ne nécessitent que très peu de tonte du fait de leur petite taille naturelle. Fleuris pour certains, ils apporteront une touche champêtre à votre extérieur.

Arbres et arbustes

Ils doivent être choisis en fonction de la hauteur disponible. Cela vous évitera de devoir les tailler trop souvent. Opter pour des végétaux à croissance adaptée et à bois fin pour limiter le volume de déchets. Le myrte commun, le lonicera et le pourpier de mer répondent à ces critères et sont en plus une excellente alternative au buis qui est ravagé par la pyrale. Le pourpier de mer a également la particularité d’être une plante à feuillage persistant.

Jardin sec

Qui a dit que jardin sec rimait forcément avec cactus et caillou ? Pas le fushia de californie, l’immortelle, le pourpier ou le gaura en tout cas. Ces quatre variétés sont des plantes succulentes qui, associées à un paillage, n’ont pas besoin d’être arrosées ni taillées, conviennent aux sols calcaires de la région et adorent le soleil. Cerise sur le gâteau : de jolies fleurs rouges, jaunes, blanches et magentas égayeront votre extérieur.

Plantes grimpantes

Vous souhaitez habiller la façade de votre maison ou créer une haie pour délimiter votre espace ? laurier rose, photinia, ces espèces régulièrement plébiscitées ont une croissance rapide et leur pousse est vite incontrôlable, vous obligeant à les tailler régulièrement et à produire une quantité de déchets importante. Préférez le lierre ou le jasmin. Ils ne monteront pas plus haut que leur support et ne nécessiteront pas de taille. Un simple rafraîchissement annuel peut être effectué au début du printemps pour favoriser la floraison durant l’été.

Le saviez-vous ? 

Votre tondeuse à gazon ne sert pas qu’à couper à ras votre pelouse. Elle peut aussi broyer les fines branches, les feuilles et les fleurs générées par vos végétaux. Fini les trajets en déchèterie avec votre chargement de grosses branches. En plus, après avoir broyé vos petits déchets verts, vous pouvez réutiliser les copeaux en paillage ou en matière sèche dans votre composteur.

La haie sèche

Très facile à réaliser et en peu de temps, ce mode de clôture ancestral vous permet de recycler vos déchets du jardin tout en offrant un refuge à la biodiversité. Cerise sur le gâteau : la haie sèche décore à merveille votre espace. Suivez le guide


À vous de jouer !

C’est le plus souvent le résultat de l’entretien des espaces verts, taille d’arbres ou d’arbustes, tonte de pelouse par exemple. Les déchets verts sont une richesse pour les sols, ils ne doivent être ni jetés ni brûlés. Il existe deux grandes catégories de déchets verts :

  • Les ligneux : qui contiennent une grande proportion de lignine et qui de ce fait a la consistance du bois. Ils se dégradent lentement. Ils peuvent être broyés et utilisés en paillis pour vos plantes.
  • Les non-ligneux : ce sont les résidus de désherbage ou de tonte. Ils sont riches en eau et en azote et se dégradent rapidement. Ils peuvent servir de matière sèche pour le compostage.

Pourquoi c’est interdit ?

  • C’est nocif pour l’environnement et la santé : les fumées produites sont non seulement polluantes pour l’air mais elles contiennent également des particules fines dues à l’humidité des végétaux brûlés qui entraînent des risques cancérigènes pour l’être humain.
  • En raison du risque d’incendie : selon les saisons, les flammes peuvent se propager sous l’effet du vent ou de la sécheresse.
  • Cela provoque des troubles du voisinage

Des sessions sont régulièrement programmées dans les déchèteries de Lunel Agglo. Amenez vos déchets verts et repartez avec du broyat que vous pouvez utiliser en paillage.

Une plaquette sur le broyage a été réalisée afin de sensibiliser et convaincre les habitants d’utiliser chez eux leurs déchets verts de jardin, soit en paillis, soit en matière sèche pour le compostage, au lieu de les jeter.

Les dates de broyage sont déterminées en fonction des périodes de taille des végétaux : à l’automne puis au printemps. Elles sont annoncées sur les réseaux sociaux et par affichage aux abords des déchèteries.

Dans le composteur

Il peut être amené comme matière sèche afin de réguler l’humidité et de structurer le compost. Il permet d’obtenir un compost plus homogène, plus fin et de meilleure qualité.

Comme paillage

Parmi ses nombreuses vertus, il protège et enrichit le sol, accumule et stocke l’eau, protège contre les chocs thermiques pour une meilleure croissance de vos plantes et arbustes. Déposez-le directement aux pieds de vos plantations.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×