La biodiversité au cœur de nos vies

photo cédric sabatier avec un groupe de flamands roses s'envolant depuis un étang.
Plantes, animaux, micro-organismes, notre territoire nous offre des biens inestimables : alimentation, oxygène, médicaments, cadre de vie. Focus sur les formes de vie qui peuplent nos espaces.

La biodiversité quèsaco ?

Contraction de biologie et diversité, la biodiversité désigne l’ensemble des êtres vivants (animaux, végétaux et même nous les humains) ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils vivent.
Elle est le fruit d’une longue et lente évolution de 3,5 milliards d’années. Les principaux espaces qui caractérisent notre territoire sont la plaine et ses terres agricoles, la garrigue et les zones humides, qui jouent un rôle important sur le plan environnemental.

Notre assurance santé

Les plantes, les animaux, les micro-organismes offrent de nombreux services qui contribuent à rendre l’être humain plus résistant face aux maladies.
Le contact avec la nature favorise le bien-être physique et mental, renforce les défenses immunitaires, et diminue le stress. Plus de la moitié des médicaments sont issus de la nature et des plantes.
Enfin, la diversité génétique nous permet d’avoir une alimentation variée et équilibrée, ce qui permet au corps de mieux assimiler les nutriments dont il a besoin et de renforcer l’organisme.

Les zones humides, une richesse locale à préserver

Ces espaces de transition entre la terre ferme et l’eau tels que les marais, marécages, tourbières, terrains inondables abritent une grande diversité d’organismes qui nous rendent de nombreux services, notamment en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Les zones humides sont de véritables puits de carbone qui retiennent naturellement le CO2.
Elles épurent l’eau, notamment de l’azote et du phosphore, polluants atmosphériques, régulent le climat et limitent l’érosion des sols. Elles participent aussi à la rétention des eaux en période d’inondation et à la préservation de cette ressource en période de sécheresse.

Vous pouvez les observer à Marsillargues, Lunel, Saint-Just et Saint-Nazaire de Pézan avec de petits joyaux de végétation et d’animaux comme la roselière, le héron, le flamant rose, le butor étoilé, la cistude d’Europe, la loutre d’Europe ou encore un joli papillon appelé la diane.
La plupart des espèces des zones humides sont protégées.

3 espèce protégées

La Diane

Protégé au niveau national et européen, ce papillon est menacé en raison de la disparition de son habitat naturel. On peut le trouver dans les prairies, le long des routes, fossés et cours d’eau. La période de vol est de mi-mars à mai.

Le Butor Étoilé

Espèce très menacée qui fait l’objet d’un suivi, cet oiseau apprécie les marais riches en roseaux. Au printemps, le chant du mâle, comparé à une corne de brume, peut s’entendre jusqu’à plusieurs kilomètres.

La Cistude d’Europe

Unique espèce de tortue d’eau douce française, elle vit dans les zones humides calmes et bien ensoleillées. Elle hiberne d’octobre à février-mars en s’enfouissant sous l’eau dans la végétation ou dans la vase. Avec le réchauffement climatique, elle sort plus tôt d’hibernation.

Les sites classés Natura 2000

Les communes de Boisseron, Galargues, Garrigues, Lunel, Marsillargues, Saint-Just, Saint-Nazaire de Pézan, Saint-Sériès et Villetelle, sont pourvues de ces sites d’exception.
Le Vidourle, les hautes garrigues, les marais, l’étang de l’Or, l’Hournède sont classés Natura 2 000 car ils protègent un certain nombre d’habitats et d’espèces représentatifs de la biodiversité européenne.

Ce réseau européen vise une meilleure prise en compte des enjeux liés au vivant dans les activités humaines.

Le SYMBO, un allié incontournable

Le Syndicat Mixte du Bassin de l’Or regroupe, en plus du Département de l’Hérault, les communautés d’agglomération Pays de l’Or et Lunel Agglo, la Communauté de Communes Grand Pic Saint-Loup et la métropole de Montpellier.
Il gère notamment les zones humides sur notre territoire pour le compte de Lunel Agglo dans le cadre de la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Protection des Inondations (GEMAPI).

Lunel Agglo est représentée par Jean-Jacques Esteban, Yves Quesada et Fabrice Fenoy, vice-présidents, Florian Tempier, 1er adjoint au maire de Marsillargues, Jean-Michel Roux, 1er adjoint au maire de Saint-Nazaire-de-Pézan et Michel Créchet, adjoint au maire de Lunel. Jérôme Boisson, premier vice-président de Lunel Agglo y siège également pour le Département de l’Hérault.

+d’infos sur site Internet du SYMBO

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×